Peut-on partir en voyage : COVID-19


Peut-on partir en voyage : COVID-19

La pandémie du coronavirus a impacté plusieurs secteurs d’activités, notamment celui du tourisme. En réalité, de nombreux pays ont mis en place de nombreuses mesures restrictives rendant ainsi l’accès à leur territoire plus difficile qu’avant. Malgré ces restrictions, il est bien possible de voyager dans d’autres pays en respectant les règles prévues à cet effet.

Covid 19 : est-il possible de voyager ?

Malgré la pandémie du coronavirus, de nombreux pays laissent ouvertes leurs frontières pour accueillir les étrangers sur leur territoire. Ainsi, l’achat des billets d’avion au départ de la France est toujours possible auprès des compagnies aériennes. Cependant, des consignes officielles ont été établies par le gouvernement français concernant les voyages en cette période de crise sanitaire.

Dans un discours prononcé le 28 octobre dernier, le président français Emmanuel Macron avait annoncé une fermeture des frontières extérieures de l’espace européen. Cela concernait les frontières pour les voyageurs non européens qui aimeraient se rendre en Europe. Actuellement, l’entrée en Europe est seulement autorisée aux ressortissants de certains pays.

En revanche, l’État français ne décide pas des destinations susceptibles d’accueillir les Français. D’ailleurs, dans une déclaration effectuée le 29 octobre passé, Jean Castex a précisé que les frontières extérieures seront fermées. Ceci exempte les déplacements des ressortissants français et des personnes résidant en France.

Voyager en Europe : l’UE adopte des règles communes

Avec la pandémie qui sévit actuellement dans le monde, les voyages en Europe sont devenus plus complexes qu’avant. Ceux-ci sont désormais régis par des dispositions bien définies. En effet, depuis le 13 octobre, les ministres des Affaires européennes sont parvenus à adopter un certain nombre de règles communes. Ces dernières visent à coordonner les mesures restrictives de voyage au sein de l’UE.

Aussi, l’objectif poursuivi par la mise en place desdites règles est de mettre fin à la cacophonie entraînée par la pandémie du coronavirus. Ainsi, selon les critères communs adoptés, les États membres doivent autoriser tout voyageur ressortissant d’un pays de l’UE à entrer sur leur territoire.

Coronavirus : mesures en vigueur dans certains pays européens pour voyager

L’adoption des critères communs de voyage au sein de l’UE permet aux États membres de favoriser aux voyageurs l’accès dans tout pays européen. Cependant, chaque pays à son niveau a également instauré des mesures à respecter impérativement par toute personne souhaitant y entrer. Ainsi, pour entrer en Grèce, les Français sont exempts de présenter un test préalable.

Toutefois, ceux-ci doivent remplir un certain nombre de formalités. À l’instar de tous les autres touristes, les voyageurs français doivent montrer un code-barres avant d’embarquer. Il faut souligner que la propagation du coronavirus continue d’amplifier dans le pays, mais la situation est sous contrôle.

Aussi, il est possible de voyager au Portugal. Cependant, certaines règles sont à respecter sur place. Aucune demande de test au covid 19 n’est notifiée aux touristes français à leur arrivée. Ceux-ci doivent juste remplir un formulaire à rendre aux autorités de santé du pays. Par contre, voyager en Allemagne est plus compliqué pour les voyageurs français.

En effet, le pays a mis l’ensemble du territoire français en « zones à risques ». Seule la région Grand-Est est épargnée par cette mesure. De son côté, l’Italie a également instauré plusieurs règles à respecter en ce qui concerne les contrôles aux frontières. Plusieurs précautions sont donc obligatoires à suivre par les touristes pour voyager dans ce pays.

Voyager au-delà de l’Europe : les mesures en vigueur

Au départ, en dehors de l’Europe, peu de pays autorisent l’entrée sur leur territoire. Toutefois, il existait des destinations dont l’accès est libre aux voyageurs français. C’est notamment le cas de la Tunisie et de la Turquie. Aussi, l’entrée dans certains pays aa était conditionnée par la présentation d’un test PCR négatif datant de moins de quatre jours.

D’ailleurs, les États de l’UE s’étaient mis d’accord sur l’élaboration d’une liste de pays accessibles. Celle-ci doit faire objet d’une mise à jour régulière en fonction de l’évolution de la pandémie dans ces pays. En effet, ces derniers n’autorisent pas les Européens à passer leurs frontières.

En réalité, plusieurs pays ne refusent pas de façon stricte aux voyageurs français d’entrer sur leur territoire. Cependant, ils instaurent de nombreuses mesures restrictives, rendant ainsi le voyage difficile. Il y a par exemple la Corée du Sud et le Cambodge, qui soumettent les touristes à un test de dépistage. Ensuite, ceux-ci sont laissés en attente dans l’aéroport pendant plusieurs heures.

En revanche, les restrictions sont moins difficiles au Mexique. Les touristes subissent juste un contrôle de température. Après cela, ils sont invités à remplir un questionnaire de santé.

Précautions à prendre pour voyager à l’étranger

Généralement, la plupart des destinations exigent un test négatif au coronavirus datant de moins de 48 h, voire 72 h pour entrer sur leur territoire. En ce qui concerne les Français résidant à l’étranger, il est également possible pour ceux-ci de rentrer en France.

Ainsi, selon le pays dans lequel vous vous trouvez, il peut être obligatoire de passer un test moins de 3 jours avant votre départ. Toutefois, si vous ne réalisez pas ledit test avant de prendre votre vol, vous le ferez sans doute à votre arrivée.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *